Le plus grand site scientifique documenté en santé dans le monde, pour une famille heureuse et en bonne santé. Avec la science et la foi, nous construisons l’équilibre

78320510

Le rôle incroyable de l'extrait complet d'anis dans l'huile d'olive et dans le vinaigre de cidre de pomme dans la lutte contre l'ulcère gastrique et la gastrite.

Le rôle incroyable de l'extrait complet d'anis dans l'huile d'olive et dans le vinaigre de cidre de pomme dans la lutte contre l'ulcère gastrique et la gastrite.


Souffrez-vous d'un ulcère gastrique ? Ressentez-vous une douleur intense après les repas ou même à jeun qui vous réveille de votre sommeil la nuit ? Cette maladie vous devient-elle une obsession qui perturbe vos repas, votre sommeil et votre plaisir de vie ? L’extrait complet d'anis dans l'huile d'olive vierge naturelle et le vinaigre de cidre de pomme naturel soulagera votre souffrance.

L'estomac est un organe de haute importance dans l'appareil digestif, situé au côté gauche du haut de l'abdomen juste en dessous du diaphragme. Il s'agit d'un sac musculaire creux qui relie l'œsophage à l'intestin grêle. Il joue un rôle majeur dans la digestion des aliments par la sécrétion du suc gastrique (contenant des enzymes digestives et acide gastrique) et déverse ces aliments partiellement digérés (appelés chyme) dans le duodénum et les intestins. La majorité des micro-organismes pouvant être ingérés avec la nourriture sont inhibés et tués par l’effet de l’acidité de l'acide chlorhydrique du suc gastrique. C’est grâce à cette acidité aussi que les protéases puissent digérer les protéines, car ces enzymes ne peuvent agir qu’à pH acide. La digestion et l’hydrolyse des protéines fait partie des rôles majeurs de l’estomac, tandis que les graisses et les glucides sont digérés dans les intestins (Tortora et.al., 2008).

La structure anatomique de l'estomac est unique, de par sa forme son emplacement mais aussi ses différents types de cellules et couches. En effet, l'estomac, qui est un muscle constitué de protéines, bien qu'il contienne un acide fort corrosif pour la peau et un suc qui permet de digérer les protéines, ses couches internes restent intactes devant l'effet de ce suc et cette acidité. Cela grâce au mucus protecteur qui recouvre la surface de la muqueuse gastrique et aux prostaglandines protectrices que Dieu a conçu pour être sécrétées à haute concentration dans la muqueuse et le suc gastrique pour permettre à l’estomac de digérer les protéines sans détruire les protéines de sa muqueuse. «Voilà la création d’Allah. Montrez-Moi donc ce qu’ont créé, ceux qui sont en dehors de Lui?» Mais les injustes sont dans un égarement évident. (Luqman 11).

Comment se forme un ulcère gastrique ?

L'ulcère gastrique peut survenir soit à cause d'une augmentation de la capacité digestive de l'estomac par une augmentation de la sécrétion du suc digestif et l’hyperacidité. Dans le système 'Al-Ghidhaa Al-Mizan", nous voyons que ceci est dû à une augmentation du taux d'acidité dans le sang, car l'estomac produit ses acides en les absorbant du sang. Donc plus l'acidité du sang est élevée, plus la concentration du suc digestif en acide est augmentée, ceci provoque généralement un ulcère duodénal associés à une hyperacidité stomacale.

Ou bien il se produit non pas à cause de l'hyperacidité du suc gastrique, mais à cause de l' affaiblissement du système protecteur contre cette acidité, soit par l'altération de la couche protectrice du mucus de l'estomac et du duodénum, soir par l'inhibition de l'action des prostaglandines par l'effet de certains médicaments comme l'aspirine et autres anti-inflammatoires non stéroïdiens "AINS", cela est souvent à l'origine de l'ulcère de l'estomac et non pas l'ulcère duodénal.

Bien que l'ulcère de l'estomac soit généralement d'une taille d'un demi- centimètre, mais il provoque des symptômes très désagréables et des douleurs intenses avec des sensations de brûlures et d'inconfort à cause du contact direct de l'acide à la paroi de l'estomac par altération de la couche protectrice et prostaglandine.

Les symptômes de l'ulcère gastriques se manifestent par une douleur brûlante intense et constante, le plus souvent au niveau du haut de l'abdomen. Dans le cas d'ulcère d'estomac la douleur apparaît juste après le repas, et le malade donc évite généralement de manger ce qui entraine une perte du poids. Ces douleurs sont souvent soulagées par la prise d’antiacides.

Tandis que dans l'ulcère duodénal, la douleur apparait quand le malade est à jeun et peut même le réveiller en fin de nuit, cette douleur disparait juste après avoir mangé. Pour cette raison, le malade souffrant d’ulcère duodénal a tendance à trop manger à fin d’éviter les douleurs quand l’estomac se vide, et ce qui entraine généralement la prise de poids.

Les symptômes de l’ulcère de l’estomac, de l’ulcère duodénal, et de la gastrite peuvent se manifester aussi par des nausées, la perte de l'appétit, et dans certains cas, en raison d'un léger saignement au niveau de l'ulcère, il peut y avoir du sang dans la bouche (vomissements sanglants), ou dans les selles (selles sanglantes en cas d'hémorragie sévère, ou noires goudronneuses lors d'un saignement modéré, car le sang sera digéré au long du tube digestif et le fer libéré donne aux selles cette couleur noire).

A un stade avancé de l'ulcère, les inflammations sont répétées et évoluent vers une cicatrice fibreuse. Il peut se produire alors un rétrécissement de la sortie de l'estomac et parfois des ulcères très profonds qui conduisent à une perforation gastrique associée à une inflammation de la membrane de l'estomac et qui dans des cas rares se transforme en un cancer.


Il y a plusieurs facteurs qui sont à l’origine de l’ulcère, mais le plus important est l'infection par la bactérie Helicobacter pylori qui affaiblit la couche muqueuse protectrice de l'estomac et de l'intestin grêle. La prolifération de ces bactéries au niveau de la muqueuse gastrique est généralement la cause principale de l'ulcère gastrique ou duodénal, de la gastrite et même du cancer de l'estomac, car l’H. pylori a la capacité de survivre dans l'acide gastrique par la sécrétion d'enzymes spécifiques qui la protègent de cet acide. (Van Zanten et.al., 1994).   

Cette bactérie est associée aussi au syndrome du côlon irritable.

De même, la consommation excessive de médicaments qui inhibent l'action des prostaglandines comme l'aspirine*, l'ibuprofène et le diclofénac utilisés pour atténuer les douleurs et le rhumatisme, et un facteur principal dans l’affaiblissement, l'érosion et l'inflammation de la muqueuse gastrique. (Griffin et.al., 1991).

Le syndrome de Zollinger-Ellison peut aussi être à l'origine de l'ulcère, par l'augmentation de la production de l'hormone Gastrine. Cette hormone est sécrétée par les cellules G de l'estomac, et stimule activement la sécrétion d'acide chlorhydrique par les cellules pariétales de l'estomac ou du duodénum induisant l'ulcère gastrique.

Des études récentes ont montré que l'exposition au stress psychologique, la nervosité et l'anxiété contribuent de manière significative à l'augmentation de la sécrétion de l'acide gastrique, ce qui contribue à l'apparition d'ulcère.  (Levenstein, 1998)

Ajoutant aussi le tabagisme, la consommation d'alcool et les habitudes alimentaires malsaines comme la consommation excessive de thé, de café et d'épices. 


Pour d'éviter les complications de l'ulcère qui peuvent être très sévères comme nous les avons évoqué précédemment, nous recommandons l'utilisation de produits naturels, et principalement l'extrait complet d’anis dans l'huile d'olive vierge et le vinaigre de cidre de pomme naturel. Il est considéré comme l’un des plus importants extraits de plantes que dieu nous a alloué pour éradiquer l'ulcère.

En effet, Il a été noté que l'anéthol, le composé principal de l'anis, est très efficace dans la régénération de la muqueuse gastrique et le mucus, renforçant ainsi les capacités protectrices de l'estomac. En outre, la teneur élevée de l’anéthol dans l'extrait d'anis a un impact significatif dans la diminution du volume et de l'acidité du suc gastrique ce qui est très bénéfique pour les personnes souffrant de l'ulcère gastrique. (Koriem, 2015) 

Dans une étude expérimentale réalisée en 2007 et publiée dans le World Journal of Gastroenterology, un groupe de rats a reçu des produits chimiques toxiques en plus de l'indométacine, un des plus puissants anti-inflammatoires et analgésiques de type AINS qui causent l'ulcère gastrique, dans le but de leur provoquer un ulcère. Ces rats ont ensuite reçu différentes doses de l'extrait aqueux d'anis. Les tissus de l'estomac de ces rats ont été examinés histologiquement et il a été montré que l'extrait aqueux d'anis a un rôle important dans la protection et la prévention de l'érosion de la muqueuse de l'estomac par l'action de l'indométacine et les produits chimiques nocifs. En effet, l'extrait d'anis agit en stimulant la production des facteurs protecteurs et anti-inflammatoires. En outre, il est riche en antioxydants qui aident à neutraliser les radicaux libres irritants pour la membrane de l'estomac, permettant ainsi de limiter l'irritation et les lésions de la muqueuse gastrique. (Alhaider et.al., 2007) 


Puisque nous croyons dans le système "Al-Ghidhaa Al-Mizan" qu’un traitement par un composé unique n’est pas efficace .Ceci d’après le principe de synergie (ou principe de combinaison) que nous avons découvert à partir du Saint Coran, où dans tous ses textes et versets évoquant la nourriture et les boissons, elles n’étaient jamais citées seules, mais toujours regroupées. Et puisque les mécanismes de nos maladies chroniques sont multiples, il devrait y avoir donc plusieurs aliments à multiples composés et effets pour pouvoir contrecarrer tous ces mécanismes. Pour cela, nous remarquons que les textes du Saint Coran ne mentionnent jamais les aliments de façon individuelle, mais plutôt sous forme de groupes, cela correspond au principe de synergie utilisé en médecine.

Sur la base de notre expertise, et expériences acquises par l'application du principe de synergie coranique, nous recommandons l'utilisation de l’extrait huileux d'anis conservé dans l'huile d'olive vierge naturelle, car il a été prouvé que l'huile d'olive en soi aide à éradiquer l’ulcère gastrique en empêchant le dépôt de graisses dans les vaisseaux sanguins qui tapissent l'estomac, et il est connu que ces dépôts contribuent au développement d'ulcère gastrique. (Billings, 2013).

Nous recommandons également l'utilisation de l'extrait aqueux d'anis conservé dans le vinaigre de cidre de pomme naturel, car il a été prouvé que l'utilisation du vinaigre de cidre de pomme naturel à faibles concentrations stimule le système digestif dans la lutte contre les ulcères. (McGrath, 2015).

Beaucoup de lecteurs vont se demander, comment le vinaigre à goût acide puisse-il être utilisé pour le traitement de l’ulcère gastrique ou duodénal ? Nous vous informons alors que selon plusieurs études, le vinaigre de cidre de pomme naturel est considéré comme l’un des meilleurs amis du système digestif. Il joue un rôle important dans le traitement de l’ulcère et dans l’éradication des bactéries qui sont à l’origine de l’ulcère gastroduodénal.


Références :


Alhaider, A. A., Al-Moqh, I. A., Mossa, J. S., Al-Soohaibani, M. O. & Rafatullah, S. 2007. Aqueous suspension of anise" pimpinella an/sum" protects rats against chemically induced gastric ulcers. World journal of gastroenterology, 13, 1112-1118.


Griffin, M. R., Piper, J. M., Daugherty, J. R., Snowden, M. & Ray, W. A. 1991. Nonsteroidal anti-inflammatory drug use and increased risk for peptic ulcer disease in elderly persons. Annals of Internal Medicine,114, 257-263.


 Koriem, K. M. M. 2015. Approach to pharmacological and clinical applications of anisi aetheroleum. Asian Pacific Journal of Tropical Biomedicine, 5, 60-67.


Levenstein, S. 1998. Stress and peptic ulcer: Life beyond helicobacter. BMJ: British Medical Journal, 316, 538.



Billings, S. 2013. The big book of home remedies, LULU Press.

Mcgrath, S. 2015. Apple cider vinegar for health and beauty: Recipes for weight loss, clear skin, superior health, and much moreñthe natural way, Skyhorse Publishing Company, Incorporated.


Tortora, G. J. & Derrickson, B. H. 2008. Principles of anatomy and physiology, John Wiley & Sons.


 Van Zanten, S. V. & Sherman, P. M. 1994. Helicobacter pylori infection as a cause of gastritis, duodenal ulcer, gastric cancer and nonulcer dyspepsia: A systematic overview. CMAJ: Canadian Medical Association Journal, 150, 177.





videos balancecure

Partager



Abonnez-vous à notre newsletter

Article similaire

Anis

Anis


Commentaires

Pas de commentaires

Ajouter un commentaire

Made with by Tashfier

loading gif
feedback